Réservation votre court de squash en ligne
Accédez à l'unique club de squash de Niort/Bessines
Tenez-vous informé des dernières infos du Squash du Marais en vous inscrivant à la newsletter !



Le squash du marais > L'association

L'association du squash du marais


Frédo le Bézot en week-end à La Rochelle ou.... PDF Imprimer
Lundi, 29 Juin 2015 10:40

..."Petite leçon pour bien choisir l'emplacement de sa tente le plus loin possible de ceux qui avaient décidé de ne pas dormir longtemps"

par Frédéric Pierre himself

Après l’Open d’été de Niort, je m’étais dit que je me mettrais au repos jusqu’à la reprise de septembre, en tout cas concernant la compétition.

Bah nan, en fait !

Les copains rochelais étant passés à l’Open de Niort, ils nous ont sollicités pour faire l’Open d’été de La Rochelle. Le chant des sirènes de La Rochelle (aucun lien avec Bibice et autres Bob bien sûr, des sirènes voyons…) m’a donc poussé à m’y inscrire.
Quelques niortais y étaient : Guillaume Blondet, Sylvie Daviaud et Laurent Dazelle.

Les autres niortais sont éparpillés un peu partout en France, inscrits dans d’autres tournois : Laurent Sintes à Brives (aïe aïe aïe, comment va-t-on le récupérer ?), Boyer’s Family et God the Flo’s Family à l’île Rousse en mode “1 match par jour” (comme les stars).

Me voilà parti avec ma tente et mon baluchon, pour essayer de renouveler mes performances obtenues il y a 15 jours. Histoire de voir si c’était un accident ou pas.
Premier match samedi matin à 9h30, je prends mes dispositions pour arriver avec pas mal d’avance pour être frais sur le terrain et m’échauffer convenablement.
Je sais une chose…. je ne suis pas du matin.
Mon adversaire est…. un niortais : Laurent Dazelle, dit “Lolo la Dazelle”.
Je confirme, je ne suis pas du matin. Je n’arrive pas à contrer l’agressivité de Lolo qui joue vite, me fixe et tue les points dès qu’il le peut.
Donc défaite 3-0 sans discuter puisque je ne suis pas du matin (suivez, sinon ca va être dur pour la suite).
Je reste donc dans le tableau “Qualification” et ne pourrai pas avoir l’honneur de rencontrer une tête de série. Tant pis, je garderai mon énergie pour battre un des adversaires que j’ai le plus rencontré en tournoi : le rochelais Sylvain Galmiche.
Match toujours agréable.
Et là, je suis beaucoup mieux réveillé. Le match est accroché, mais étant particulièrement en jambes, je gagne 3-0. Le classement, pour l’instant, est respecté.

Après ça, je prends le temps de monter ma tente aux abords du club avec vue sur la piscine.
Et je me rends compte que j’ai beaucoup de voisins campeurs. Des rezéens qui me souhaitent chaleureusement la bienvenue. Ch’uis content d’avoir des voisins sympas, mais ça c’est ce que je dis avant le drame. Le drame, c’est pour plus tard.

Une petite tête dans la piscine pour se débarrasser de la chaleur accumulée tout au long de la journée et me voilà d’attaque pour mon 3ème et dernier match du jour : Jean-Luc Paquemar, classé 4B.
Je suis encore un peu plus en jambes. J’impose un rythme soutenu et m’applique à mettre un maximum de balles devant. Je vois bien que Jean-Luc n’a plus le rythme des tournois.
Je gagne 3-0 et fais une perf par la même occasion.
Mon idée est de renouveler ma performance le lendemain matin contre un 4A.
Donc le programme du soir doit être léger pour avoir de l’énergie pour ce premier match de dimanche.
Je mange tranquillement, je m’installe à table pour le café avec Lolo la Dazelle, Jacques Receveur et Bob. Et après…………... bah après on a déconné.
Au bar avec Jacques et surtout les rezéens en maîtres de cérémonie.

Durant la nuit j’ai assisté à (liste non exhaustive):

  •     des flots de bières
  •     des flots de Jet 27 et de rhums
  •     un mec en kilt
  •     un mec en kilt avec une fausse paire de “bip !”
  •     un roux
  •     des gens à poil dans une piscine
  •     un cul nu sur le bar

Il ne manquait plus que l’éléphant rose.
Un programme du soir léger, tu parles !
Même quand j’ai finalement réussi à rentrer dans ma tente, la nuit pour les rezéens, elle, n’était pas terminée, et par conséquent, la mienne non plus. La faute à un oubli de bouchons d’oreilles.
Vous avez compris maintenant, “le drame” ?
Résultat, 1h30 de sommeil, parce qu’à 7h30 du matin, dans une tente au soleil, et bah il fait 50°.
Mon premier match du dimanche 9h30 est raté. Pas de perf à 4A.
Il me reste un dernier défi pour essayer de faire bonne figure au tableau : prendre la place de Fabrice Lucas dit “Bibice”.
Oui, un rochelais chez lui, classé 4B. Quoi de mieux pour finir en beauté.
J’ai le temps de dormir un peu. Une tête dans la piscine et hop, chaud patate !
Mais Bibice n’a pas l’intention de perdre sa 43ème place, alors on a décidé de le faire en 5 jeux.
Et je gagne grâce à une fraîcheur que Bibice n’avait plus.

Le reste de la journée n’est qu’une nébuleuse de laquelle je ne crois pas pouvoir me sortir.
Je m’endors comme une loque en pleine finale. Ronan en garde un bon souvenir.

fredo dodoMerci à Ronan R. pour la photo

 

 
Nouvelles du mois de juin - Episode 3 et c'est fois la FIN ! PDF Imprimer
Samedi, 20 Juin 2015 10:42

Tribulations d'une graine de championne - Finale du Karakal Tour WE du 8 juin à Royan 

par Adeline Legeay


Je retrouve ma miss Rose prête à entamer son deuxième match de la journée, après une victoire 3/0 dans la matinée. Normal, entrée tête de série 5.

Elle joue contre une de ses copines de Rezé Lou-Anne Masselus. "Tu sais Adeline c'est une moins de 13". En effet, elle est plus grande que Rose mais tant pis on s'adaptera. Après avoir mené 2/0, un petit moment de tête en l'air, quelques fautes de service, moins de longueur, le 3ème s'échappe mais Rose reprend dans le contrôle dès le début du 4ème et conclut 3/1.


Dernier match de la journée contre Anna Munos. "Tu sais Adeline, elle est très forte et elle vient de Guyane". Tant pis, on s'adaptera. En effet, dès l'échauffement de belles longueurs avec de la puissance. Oula ça va être chaud. Je ne me souviens pas exactement des scores mais une certitude 3/2 à la fin. De très beaux échanges notamment en fond de court. Des changements de rythme, quelques lobs qu'on avait travaillés juste avant le match et surtout pas de fautes de service. Menée dans le 5ème, elle revient tranquille et l'emporte.


Finale du dimanche. "Tu sais, Adeline, elle est championne de France". Tant pis, on s'adaptera... enfin ça va être dur quand même... Outre le fait que Lola Douillard est en moins de 13 ans, on sent davantage de puissance et de précision. En plus, pas très envie de faire jouer ma petite Rose. Un 11/0 sec sanctionne ma protégée et ne reflète pas les belles choses que tu m'as montrées tout le week-end.


Conclusion : à refaire, mais quelle tension derrière les courts... Quelques coups à travailler dans l'été notamment les services et les volées. Une super vision du terrain et de l'adversaire. En attendant, profite des vacances pour te reposer et revenir encore plus forte dès septembre.

Rose termine donc sur la 1ère marche du podium dans la catégorie moins de 11 filles et sur la 2ème dans la catégorie -13 de ce Karakal Tour. Il faut savoir que ce tournoi a permis de "repérer" de nombreux joueurs et joueuses parmi les meilleurs français aujourd'hui.

Une très belle fin de saison pour notre petite Rose, en attendant le championnat de France -11 et -15 ans en décembre au Squash du Marais où nous lui souhaitons de faire aussi  bien ! Sans vouloir lui mettre la pression... ;-)

En attendant, bonnes vacances Rose !

Rose Karakal2015

 
Nouvelles du mois de juin - Episode 2 PDF Imprimer
Mardi, 16 Juin 2015 15:33

N2 PlayoffsJuin2015Pour terminer la saison de belle manière, l'équipe féminine de Nationale 2 de Niort est partie ce week-end à Rennes au club de l'Hermine pour participer aux fameux playoffs de Nationale. Cette compétition a pour but de faire jouer les meilleurs de N3 et N2 entre eux afin de décrocher une montée en division supérieure. En N1, les 4 meilleurs équipes s'affrontent pour déterminer les champions de France hommes et femmes.

Les niortaises ayant terminé 1ères de leur poule, elles étaient donc qualifiées pour tenter de jouer la montée en N1. Même si ce n'était pas là leur objectif, si l'occasion se présentait, pourquoi ne pas tenter l'expérience ?


En l'absence d'Adeline, enceinte presque jusqu'au cou, c'est donc Maud-la-jeune qui accompagnait les plus anciennes Florence, Natacha et (surtout) Emmanuelle et qui a ainsi fait ses premiers pas dans le monde fabuleux du "haut niveau" du squash français, et même international. En effet, ce n'est pas tous les jours qu'on a l'opportunité de croiser en même temps Gaultier (n° 3 mondial), Castagnet (n° 11), Marche (n° 28), Golan (n° 12), Willstrop (n° 18), le toujours aussi jeune Thierry Lincou (ex n°1), ainsi que chez les femmes, Serme (n° 3 mondiale), Aumard (n° 41), Perry (n° 12), Blake (n° 42),... et de claquer une petite bise à certains d'entre eux ! On ne va pas se priver...

Arrivées à Rennes vendredi soir car convoquées aux aurores (8h !!! Ce n'est pas humain ça !) le samedi matin, les niortaises entament les hostilités contre Chaville : Florence affronte Valérie Néoschil (2A 35) qu'elle a toujours battue jusqu'ici. Sauf que le matin à 8h45, ben ce n'est pas vraiment l'heure de Florence. Ce serait plutôt l'heure de Valérie en fait... Celle ci entre tout de suite à fond dans son match, alors que Florence est rapidement asphyxiée et n'arrive pas à se concentrer. Bref, 1er point pour Chaville 3-1. Natacha rétablit l'équilibre en battant Marion Dael 3-0. Et donc, un bon petit match décisif pour Emmanuelle, contre Carine Champagne (2A 43). Ca tombe bien, elle adore ça, les matchs décisifs... Sans entrer dans le détail, ce fut un match de hargneuses ! Stressées, mais hargneuses... Et c'est Carine qui le gagne 11-9 dans le 5ème jeu. Out les niortaises !


Sans notre stratège Adeline qui, habituellement, nous fait les compositions d'équipe (oui, la capitaine Emmanuelle veut bien faire beaucoup de choses, mais la stratégie, c'est pas son truc), la question du reste du week-end aura été : "bon ben, qui c'est qui joue maintenant ?". La réponse aura été à chaque fois la même : de toutes façons, terminer 5èmes ou 8èmes, ça ne change pas grand chose, autant faire tourner les joueuses !
Ce qui fut fait.

Contre La Rochelle, Maud fait (et perd) un très bon match contre Marie Fargeasse, Florence perd contre Sabrina Belliot et Natacha sort un gros match contre Aloïse Antonelli et l'emporte 3-2 !


Après une soirée très très moyenne désanimée par DJ Régis, ou Marcel, ou Maurice, on ne sait plus bien, au cours de laquelle, il paraît que l'équipe de France hommes a reçu officiellement un polo de Champions d'Europe (la cérémonie n'a pas été annoncée, mais c'était peut-être volontaire après tout...), au dodo !
Ben oui, c'est bien joli de perdre ses matchs, mais ça ne fait pas jouer plus tôt le matin : dimanche 9h, tout le monde sur le pont pour la dernière rencontre contre les petites jeunes de Chartres. Maud pas très réveillée (bizarre non ?) perd contre Emma Burgevin. Bon début des niortaises !
Cette fois Florence a laissé sa place et c'est donc Emmanuelle qui a l'honneur de prendre une belle petite fessée par la très jeune Lola Rodriguez (2A 48 et moins de 17 ans) puis, comme d'habitude Natacha sauve l'honneur en battant Floriane Nizard 3-0.
Résultat : la dernière place !


Mais aucun regret à avoir car participer à ces playoffs reste toujours une somme de plaisirs : des retrouvailles, des nouvelles rencontres, des joueurs de haut niveau hyper accessibles qui participent à la convivialité de notre sport, des matchs énormes entre stars internationales, des leçons d'arbitrage, etc...
Vivement l'année prochaine qu'on remette ça avec de nouvelles équipes à rencontrer comme St Cloud ou Les Escures.

Même pas peur les filles !! On vous attend de pied ferme !

Toutes les infos, commentaires à chaud, vidéos et photos du WE sont sur la page facebook de Niort Squash Club.

 
Nouvelles du mois de juin - Episode 1 PDF Imprimer
Jeudi, 04 Juin 2015 16:22

Encore un mois chaud chaud pour clôturer cette saison 2014/2015 !

IMG 20150607 172232Les 6 et 7 juin, Niort Squash Club et le Squash du Marais accueillaient 13 femmes et 44 hommes pour l'habituel open d'été. Certes nous eussions préféré avoir un beau tableau de 16 femmes mais ne nous plaignons pas, 13 c'est déjà bien par les temps qui courrent.
Et si la quantité pouvait décevoir un peu, la qualité était bien présente. Pas de surprise chez les têtes de série puisque l'ordre d'arrivée est respecté : on retrouve sur la première marche du podium la rochelaise Sabrina Belliot, puis Florence Roy suivie d'Emmanuelle Boyer. La vannetaise Pascale Bobin décroche (encore.......... :-p)) la cuillère de bois.
Le plateau 5-8 était également d'un très très beau niveau et c'est la jeune royannaise Johanna Pigeat qui tire son épingle du jeu en empochant 2 perf à 2B en battant successivement Amandine Goblet d'Orléans puis Jennifer Corigliano du Mans. A noter qu'elle avait préalablement bien embêté Florence Roy au 1er tour en menant 2 jeux à 0 avant de finalement perdre 3-2. Bravo Johanna !

FemmesJuin2015Chez les hommes, le classement initial est légèrement bousculé puisque Mickaël Guerreiro bat Paul Pic en finale. La surprise du jour est venue du rochelais (ex niortais, ne l'oublions pas ;-)) Ronan Ristord qui prend la 3ème place du podium alors qu'il partait 6ème. Le meilleur niortais, David Gaudelot, prend la 5ème place derrière le jeune angoumoisin Florian Rondinaud.
Et comment ne pas féliciter notre "bézot", Frédéric Pierre, parti 36ème et arrivée 26ème ? Gros week-end pour Frédo avec 6 matchs dans les pattes mais avec 3 perf à 4C !

HommesJuin2015

Encore un beau week-end à Niort, sous le soleil (comment ça il pleuvait le samedi ? m'en souviens pas...), dans une excellente ambiance.
Merci à tous les participants, à Jean-Jacques et Natalie (qui a fourni un boulot énorme, comme d'habitude), aux bénévoles de l'asso et aux partenaires : Fleurs Ô Naturel, Yves Rocher, la Fée des Ongles, Squash du Marais, MDA, Crédit Mutuel, Dans la Zone, et tous ceux que j'ai oubliés, avec mes excuses (c'est pas beau de vieillir...).

Tous les résultats sont bien évidemment sur squashnet grâce au formidable travail de notre juge-arbitre Guy Boyer.

Et toutes les photos du week-end sont comme d'habitude dans votre album préféré !

 
France individuel Vétérans : le bronze pour Emmanuelle Boyer PDF Imprimer
Jeudi, 07 Mai 2015 16:14

45ansPodium3

Petit retour sur le championnat de France individuel vétérans cuvée 2015 qui s'est achevé dimanche soir au club des Cèdres au Mans.

Convoqués dès 9h le vendredi matin, nos 4 mousquetaires Guy, Jean-Noël, Thomas et David étaient partis dès jeudi soir découvrir ce qui serait notre lieu de villégiature pendant 3 jours, notre havre de paix, notre palais digne d'un roi, au fond du parc, le Château des Arches.

IMG 20150509 203629


On peut dire que le dépaysement était total avec les plafonds hauts, les parquets d'origine, les tapisseries "d'époque", le grand escalier, les belles tables en bois et le bidet dans la salle de bain ! Ca nous changeait des Ibis, Campaniles et autres B&B ! Quant à notre hôtesse Chantal, elle nous a accueillis avec gentillesse et discrétion dignes d'une chatelaine... Même Cyril et son camping-car ont pu profiter des lieux ainsi que du chant des oiseaux et du braiment des ânes (de vrais ânes, Anne M., les nôtres ronflent, ils ne braient pas).

Après une "bonne" nuit de sommeil, surtout pour les ronfleurs, les 4 zamis entamaient la compétition chacun dans sa catégorie, de belle manière pour David et Jean-Noël alors que Guy, Thomas et Cyril passaient à la trappe.
Au 2ème tour, David tombait contre notre ami distributeur de produits énergétiques (des trucs bizarres pâteux, ou de couleur douteuse, paraitrait même qu'on peut faire des crêpes avec certaines substances... louche louche tout ça...) et néanmoins breton, Eric Brugalais. David ayant sorti sa coquille "ç'est vraiment trop injuste", son parcours dans le tableau principal s'arrêtait là. Jean-Noël tombait lui contre le "mur" Xavier Auguet, futur champion de France +45.
On ne rentrera pas dans le détail des matchs suivants, on évoquera seulement la presque performance de Frédéric dit "Frédo le bézot" qui a presque battu son compatriote Thomas presque blessé. Mais presque.

Chez les femmes, la compétition commençait vendredi.
En +50, Sylvie ne passait pas le 1er tour alors que Christiane s'offrait une belle petite perf à 2D contre Martine "Tartine" Sainte Marie de Toulouse (Toulouse, c'est sa ville, pas la fin de son nom déjà bien assez long). En +45, Emmanuelle, dont le maigre tableau ne comptait que 13 joueuses, bénéficiait d'un bye (privilège de la tête de série).
Enfin, Florence en +40 passait un 1er tour facile.
En quart de finale, Christiane réalisait ensuite un bon match contre la future championne de France Elisabeth Wolf, Florence battait une 2A de façon sérieuse et Emmanuelle jouait enfin et gagnait son premier match de mise en jambe contre une 3B.
Un bon restaurant dans une cave mancelle et une presque bonne nuit de sommeil plus tard (cette fois à cause d'une ronfleuse, non, je ne citerai pas de nom, chacun ses petits secrets), les filles reprenaient le tournoi.
En 1/2 finale +40, Florence affrontait la future championne de France Véronique Chastres, 13ème joueuse française : très bon match en 5 jeux où Florence devait dépenser beaucoup d'énergie pour finalement lâcher le 5ème jeu 11-6.
En 1/2 finale +45, Emmanuelle, tête de série 1, retrouvait Christine "bip-bip" Gabarre de Toulouse, qui doit son surnom au fait qu'elle court partout, la joueuse du tableau dont elle se "méfiait" le plus, à juste titre ! Non seulement Christine court partout, mais elle maîtrise surtout le service lobé. Et on va dire que le retour de service n'est pas le point fort de la niortaise. Après 2 jeux d'adaptation et d'efforts pour destresser, Emmanuelle rentrait enfin dans le match, et prenait le 3ème jeu. A 10-7 dans le 4ème, elle croyait bien qu'elle allait remonter à 2 jeux partout mais c'était sans compter sur la détermination et le service meurtrier de Bip-bip qui prenait le jeu et le match pour accéder à la finale tant espérée, et qu'elle a d'ailleurs gagnée pour décrocher l'or.

IMG 20150509 221318

Une fois tous les matchs du samedi terminés, place à la soirée, avec au programme les célèbres rillettes et couscous du Mans.
Natalie, n'aie aucune crainte, tu es toujours la reine de la restauration du monde du squash !
Puis nous avons pu découvrir, après Thomas à Bordeaux l'année passée, les compétences cachées de Cyril (frustré de n'avoir pas assez joué, il s'est bien défoulé sur le dance floor !).

Dimanche matin, de bonne heure et de bonne humeur, dernier match pour tout le monde !
Défaite pour Thomas, Jean-Noël, Cyril, Guy, et Christiane, victoire pour Frédéric, David et Sylvie.

Florence et Emmanuelle quant à elles, partaient à la chasse à la médaille de bronze.
Florence avait la lourde tâche d'essayer de battre Sylvie Lacoste, championne de France 2ème série à la Rochelle en janvier dernier. Malheureusement elle n'a pas réussi à vraiment entrer dans le match, enchaînant les fautes et facilitant le travail de son adversaire. Elle échouait donc au pied du podium et ne rapportait que la médaille en chocolat.
Pour Emmanuelle, moins de pression puisqu'elle connaissait parfaitement son adversaire vannetaise Pascale Bobin qu'elle avait battue lors de leurs 4 précédentes confrontations.
Après un 1er jeu "d'observation" perdu par la niortaise (après une tentative de déstabilisation de Pascale lui ayant vendu une sombre histoire de montre qui une fois avance, une fois recule,
comment veux-tu ?! Tout ça pour essayer de justifier ses 20 mn de retard, c'est pas joli joli...), celle ci se souvient qu'il y a une médaille à la clé et reprend le match en main pour ne plus laisser à la bretonne la moindre possibilité de recoller au score. Emmanuelle remporte donc avec bonheur sa 2ème médaille de bronze après celle en +40 tout juste 5 ans auparavant.

Résultats finaux des Femmes :
+50 : Christiane Vincent 6ème - Sylvie Daviaud 11ème
+45 : Emmanuelle Boyer 3ème (médaille de bronze  )
+40 : Florence Roy 4ème

Résultats finaux des Hommes :
+45 : Jean-Noël Taveau 14ème - Guy Boyer 20ème
+40 : David Gaudelot 13ème - Cyril Texier 26ème
+35 : Thomas Dufaure 20ème - Frédéric Pierre 23ème

Pour conclure, ce fut encore un super week-end chez les vétérans. Comme d'habitude nous aurons eu beaucoup de plaisir à retrouver les copains et les copines pour cette grande fête annuelle du squash.
Bravo et merci au club des Cèdres pour l'organisation et l'accueil des 249 joueuses et joueurs !

A noter que les matchs féminins sont tous les ans plus denses, intenses, palpitants, passionnants, avec des sportives magnifiques, combattantes, souriantes, transpirantes, généreuses, fairplay, honnêtes, et belles !

Plus particulièrement, les niortais et tous les squasheurs du Poitou-Charentes (malheureusement un peu moins nombreux que d'habitude) ont pu admirer tout au long du WE les superbes performances de leur copine rochelaise Sabrina Belliot qui leur a offert du très beau squash, sous leurs encouragements bruyants !

Rendez-vous les 6 et 7 juin prochains au Squash du Marais pour l'open de juin de Niort Squash Club !

Toutes les photos prises par les petites mains de la fédé sont là !

 
«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Page 1 sur 26